Économie

Présentation de l’Indice d’Inégalités du Genre (IIG)

Par  | 

Guterres Antonio, secrétaire des Nations Unies (2019) disait : « les femmes se heurtent encore à des obstacles importants pour accéder au pouvoir et pour l’exercer… Et si les tendances actuelles se maintiennent, il faudra 170 ans pour combler l’écart économique entre les sexes…»

Cette déclaration traduit le grand écart qui existe entre les hommes et les femmes en matière de réalisation. Ce déséquilibre entrave le développement humain et fait l’objet de réflexion au seins des grandes institutions internationales. Pour David Malpass, président du Groupe de la Banque Mondiale (février 2021): « Les femmes doivent être pleinement incluses au sein des économies afin d’obtenir de meilleurs résultats en matière de développement ».
Afin de pouvoir obtenir un compte rendu sur les différentes politiques mises en place concernant l’amélioration de la situation des femmes dans le monde, plusieurs indicateurs (facteur ou variable mesurable de façon objective, qui sont utilisés pour évaluer les changements obtenus ou les progrès accomplis) ont été mis en place. Le présent article a pour objectif de présenter un parmi tant d’autres à savoir l’Indice d’Inégalité des Genres (IIG).


Définition de l’Indice d’Inégalité de Genre (IIG)


L’indice d’inégalité de genre est un outil statistique multidimensionnel utilisé pour mesurer la disparité entre les sexes dans les différents pays du monde. Cet indice calculé par le Programme des Nations Unies pour le Développement PNUD reflète la perte de développement humain potentiel due à l’écart des réalisations entre les femmes et les hommes dans trois dimensions.


Composition de l’Indice d’Inégalité de Genre


Les trois dimensions qui composent l’IIG sont :

  • La santé reproductive à travers le taux de mortalité maternelle et le taux de natalité parmi les adolescentes.
  • L’autonomisation est mesurée par la proportion de sièges parlementaires occupés par des femmes et la part de femmes et d’hommes adultes âgés de 25 ans et plus ayant atteint au moins un niveau d’éducation secondaire ;
  • L’activité économique est exprimée en participation au marché du travail et mesurée par le taux d’activité de la population active chez les femmes et les hommes âgés de 15 ans et plus.

Interprétation de l’Indice d’Inégalité de Genre:

L’indice d’inégalité de genre varie entre 0 et 1. 0 qui indique que les femmes ont un traitement égal aux hommes, et 1 cas dans lequel la condition des femmes est aussi mauvaise que possible, c’est-à-dire une inégalité totale. Plus la valeur de l’IIG est élevée, plus les écarts entre les femmes et les hommes sont importants. Cet indice a été adopté en tant que mesure expérimentale afin de corriger les lacunes relevées avec les indicateurs précédents. Selon l’Indice, il n’y a aucun pays au monde où les hommes et les femmes soient égaux.


Limites de l’Indice d’Inégalité de Genre

Comme toutes les mesures composites, l’IIG présente certaines limites:

  • Premièrement, il ne rend pas compte de la longueur et de l’ampleur de l’inégalité entre les sexes. Par exemple, il saisit la représentation parlementaire nationale, mais exclut la participation au niveau du gouvernement local et ailleurs dans la vie communautaire et publique. La dimension du marché du travail manque d’informations sur l’emploi et la qualité des emplois.
  • L’indice ne tient pas compte d’autres dimensions importantes, comme le travail non rémunéré, et le fait que de nombreuses femmes portent un fardeau injuste de soins et d’entretien ménager. La propriété des actifs, le soutien à la garde des enfants, la violence sexiste et la participation à la prise de décision communautaire ne sont pas non plus pris en compte dans l’IIG, principalement en raison de la disponibilité limitée des données.

Les Quatre pays en tête en 2019 (source Rapport sur le développement humain 2020)


La Suisse, suivi du Danemark, de la Suède et les Pays-Bas sont en tête de liste des pays en phase d’atteindre l’égalité de genre avec respectivement les scores de 0,025 ; 0,038 ; 0,039 et 0,043. Concernant le Niger, il est classé 154 sur 162 pays avec un score de 0,642 et le Yémen se place en 162e position avec un score de 0,795. Ce qui montre qu’il existe une grande disparité entre les femmes et les hommes dans ses pays.


En définitive, il ressort que l’Indice d’Inégalité de Genre fournit des informations sur les disparités entre les sexes en matière de santé reproductive, d’autonomisation et de participation au marché du travail dans 162 pays. Il peut aider les gouvernements et d’autres à comprendre l’ampleur des inégalités entre les sexes en matière d’autonomisation. Les indicateurs des composantes mettent en évidence les domaines nécessitant une intervention politique critique. L’Indice d’Inégalité de Genre, comme tout autre indice composite mondial, est contraint par la nécessité d’une comparabilité internationale. Mais il pourrait être facilement adapté pour une utilisation au niveau national ou local.

Article Signé: Aboubacar Adamou Hamidou

Ingénieur Statisticien-Économiste avec une appétence pour le développement personnel. J'écrirai sur l'économie, les statistiques, le développement personnel et le business de façon générale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ofemmagazine

GRATUIT
VOIR