Santé de la reproduction

Tout sur la grossesse extra-utérine ou ectopique

Par  | 

Qu’est-ce qu’une grossesse extra-utérine?

Il s’agit d’une grossesse qui se développe en dehors de l’utérus, en général dans une des trompes de Fallope. Plus rarement, l’œuf s’implante et commence son développement dans l’ovaire ou le col de l’utérus. Cette situation  peut évoluer rapidement et devenir une urgence médicale et mettre la vie de la maman en danger. Car en se développant, l’œuf provoque des saignements et des douleurs, et cela peut conduire à une rupture de la trompe de Fallope, et à des saignements internes. L’embryon ne peut pas être déplacé vers l’utérus, il n’a aucune chance de survie car il ne peut pas se développer à l’extérieur de l’utérus, et doit être évacué.

Quand la grossesse extra-utérine peut-elle être détectée et pourquoi se produit-elle?

La plupart du temps la grossesse extra-utérine est détectée entre la 5e et 7e semaine, au plus tôt la 4e semaine et au plus tard la 10e semaine de grossesse.

Dans le cas d’une grossesse normale, l’œuf est fertilisé dans la trompe de Fallope. De petits poils, situés sur les parois de la trompe, propulsent l’œuf jusque dans l’utérus, où il peut s’implanter. Cela met en général entre 4 et 5 jours .

Si la trompe de fallope est abimée, cela provoquerait un blocage ou un rétrécissement du passage et empêcherait ainsi l’œuf d’atteindre l’utérus. Il s’implante alors dans une paroi de la trompe et on est en présence d’une grossesse extra-utérine.

Qui est à risque?

N’importe quelle femme peut avoir une grossesse extra-utérine. Il existe néanmoins certaines prédispositions. Par exemple : 

  • Si vous avez un syndrome d’inflammation pelvien (une infection au périnée), dont la cause est souvent chlamydia  (qui est une maladie transmise sexuellement (MST)). Cette MST peut endommager ou provoquer des lésions des trompes de Fallope. Certains experts pensent que jusqu’à 50 % des grossesses extra-utérines sont dues à cette infection. 
  • Si  vous avez subi une chirurgie pelvienne ou si vous êtes née avec une affection congénitale qui a rétréci vos trompes de Fallope.
  • Si vous avez une endométriose tubaire, qui peut provoquer des lésions des trompes. (endométriose : est une maladie liée à la présence de tissu semblable à la muqueuse utérine, en dehors de l’utérus, dans ce cas, dans les trompes, et qui les bouchent, ou provoquent une mal fonction.
  • Si vous avez subit une appendicectomie ou une césarienne (chirurgie abdominale).
  • Dans de rares cas, les grossesses extra-utérines ont également été associées aux pilules uniquement à base de progestérone et à la pilule du lendemain.
  • Si vous portez un stérilet. Ce moyen de contraception est un facteur de risque en théorie seulement. Certes il empêche toute grossesse intra-utérine, mais le stérilet ne prévient pas systématiquement les grossesses extra-utérines. Celles-ci restent rares si le stérilet est bien placé au fond de la cavité.
  • Si vous avez déjà fait une grossesse extra-utérine.
  • Si vous êtes fumeuse.
  • Si vous avez plus de 35 ans.

Quels en sont les symptômes?

  • Le symptôme le plus courant est une douleur aiguë et persistante ressentie sur un côté du bas-ventre. Une telle douleur lorsque l’on est éventuellement enceinte, devrait immédiatement tirer la sonnette d’alarme et nécessiter une consultation médicale immédiate.
  • Lorsque l’on a ressentie des vertiges, de la diarrhée et des vomissements, accompagnés ou pas de douleurs, suivit d’un évanouissement,
  • Des saignements vaginaux. Soyez attentive, car si vous ignoriez être enceinte, vous risquez de confondre ces saignements, foncés et très liquides, avec ceux de vos menstruations.

Que faire?

En présence d’un de ces symptômes, allez à l’hôpital, vers le service des « urgences gynécologiques »  où vous ferez une échographie et un test de grossesse précoce. 

L’échographie peut être effectuée par sonde intra-vaginale qui permet de détecter une grossesse à son tout début. Un Bêta HCG quantitatif sera réalisé par prise de sang, dans l’éventualité ou l’échographie n’est pas concluante.

Comment est traitée la grossesse extra-utérine?

On procédera à un retrait du fœtus et du placenta de la trompe de Fallope, ou de la zone ou ils sont implantés. Cette procédure peut se faire grâce à l’administration de méthotrexate (Injection) ou une cœlioscopie (chirurgie).

Le méthotrexate est utilisé pour traiter une grossesse tubaire à ses débuts, dans les cas où le risque de rupture est considéré faible. Il interrompt la subdivision des cellules qui sont réabsorbées par la mère.

La femme a des saignements pendant quelques semaines suivant cette intervention. Ce traitement peut être employé lorsqu’il n’y a pas de saignements et que la trompe n’a pas subit de rupture.

La cœlioscopie (ou laparoscopie) est utilisée comme traitement pour interrompre une grossesse extra-utérine, si :

  • l’état de santé de la femme est instable;
  • s’il y a une contre-indication à l’utilisation de la méthotrexate;
  • ou dans le cas d’une grossesse extra-utérine non tubaire, d’une grossesse tubaire (ovule fécondé qui s’est implanté dans la trompe de Fallope) à terme dépassé, ou d’une grossesse tubaire présentant un important risque de rupture.

 Lors de cette procédure, le médecin insère un mince tube dans la cavité abdominale à travers une petite incision afin d’inspecter les trompes. Ce tube est munit d’une caméra et d’instruments chirurgicaux qui y sont fixés.

Si la grossesse se développe dans la trompe de Fallope, celle-ci sera coupée et on la laissera guérir naturellement pour éviter que le tissu cicatriciel dû à la blessure ne bouche la trompe de Fallope. Il sera alors difficile pour une femme d’avoir un bébé si la trompe de Fallope est bouchée. Dans certains cas, la trompe de Fallope doit être retirée car la grossesse extra-utérine l’a détériorée. Il est toujours possible de tomber enceinte pour une femme qui ne possède plus qu’une trompe de Fallope. Si la patiente a beaucoup saigné, une transfusion sanguine peut s’avérer nécessaire.

Est-ce que cela affectera la fertilité?

C’est une possibilité, si l’une des trompes a subit une rupture ou a été gravement endommagée. Les chances de concevoir un bébé naturellement vont diminuer. Dans le cas contraire, si elles sont toujours intactes, les chances de concevoir ne changent pas. Sachez que il y a des femmes qui deviennent infertiles après une grossesse extra-utérine, un très grand nombre vont concevoir un autre bébé au cours des 18 mois suivant une grossesse extra-utérine. Toutefois, si vos deux trompes de Fallope ont été endommagées, une fécondation in vitro demeure une option

Quels sont les risques de refaire une grossesse extra-utérine?

Une femme qui a déjà eu une grossesse extra-utérine  cours le risque d’en faire une autre, mais le risque demeure faible. Il est néanmoins difficile de généraliser, car chaque cas est unique : les circonstances et conséquences d’une grossesse extra-utérine varient d’une femme à l’autre. 

Dés que vous êtes prête à retomber enceinte après une grossesse ectopique, prenez rendez vous avec  votre gynécologue-obstétricien. Il est très bien placé pour vous rassurer ou vous informer adéquatement.
Et dés que vous êtes  de nouveau enceinte, votre gynécologue-obstétricien  devra faire partie de l’aventure du début à la fin. Il saura faire un suivi attentif et régulier afin de s’assurer que l’œuf se développe bien dans l’utérus.

Il est difficile de prévenir une future grossesse extra-utérine. Si la cause est une MST, un traitement  avec des antibiotiques vous débarrassera de l’infection, ce qui peut réduire les dommages causés à vos trompes de Fallope. 

Combien de temps dois-je attendre avant d’essayer de retomber enceinte?

Après une cœlioscopie (laparoscopie), il est recommandé d’attendre entre trois et quatre mois avant de concevoir à nouveau. Si vous avez subi une chirurgie abdominale, il est préférable de ne pas réessayer avant six mois (6 mois), afin de permettre à votre corps de bien cicatriser.

Références: – babycenter.ca
-ressourcessante.salutbonjour.ca

Je suis passionnée de bien-être. Le bien-être sous tous ses angles, le bien-être de la famille: de la maman aux enfants ( en passant par le papa). Le bien-être interne et externe qui sont indissociables pour un équilibre heureux de la famille. J'écrirai dans la rubrique Santé.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ofemmagazine

GRATUIT
VOIR