Forme

La pratique du Sport en période de Ramadan.

Par  | 

Dans un monde de plus en plus dominé par une obésité chronique, la pratique du jeûne chez le sportif gagne du terrain. La perte de poids, facteur essentiel du bien-être en général, dirige les masses vers les avantages du jeûne intermittent sur la santé. 

Jeûne intermittent et Ramadan

En résumé, le jeûne intermittent, sauf contre-indication médicale, aide à perdre du poids, diminue la tension artérielle, stimule le cerveau, favorise la croissance de nouveaux neurones, aide à prévenir le diabète, améliore les taux de cholestérol, élimine les toxines du corps, réduit les inflammations, lutte contre le stress etc.

Le « fasting » est la méthode de jeûne intermittent la plus répandue au monde. Sur une durée de 10 semaines, cette pratique consiste à alterner une période de prise alimentaire de 8 heures avec une période de jeûne de 16 heures. Le dernier repas de la journée pris avant 20h et le premier repas de la journée sera pour le lendemain midi. Pendant le jeûne intermittent, vous ne devez pas consommer des boissons contenant des calories, donc il faut se rabattre sur l’eau et le thé. Le café est autorisé, mais sans lait ni sucre. Mais attention, il est déconseillé de se lancer dans un jeûne intermittent comme un régime alimentaire sans conseils diététiques, surtout si vous souffrez d’un trouble du comportement alimentaire comme la boulimie ou son opposé l’anorexie.

Ramadan est une forme de jeune intermittent par excellence. Au cours du mois saint de ramadan, les musulmans ne doivent pas manger, boire, fumer, ni entretenir de rapports sexuels de l’aube jusqu’ au coucher du Soleil ; un minimum de 12h selon votre position géographique. Il y a aussi une notion très importante à prendre en compte lorsqu’on parle de Ramadan : l’aspect spirituel. En effet les musulmans sont en parfaite harmonie avec eux-mêmes pendant le mois béni de Ramadan qui est aussi le mois sacré de la prière et du pardon.

Les sportifs qui choisissent de suivre les préceptes religieux tout en étant physiquement actif peuvent menacer leur santé physique générale. L’hydratation étant la clé du bon fonctionnement cellulaire ; Ramadan représente le plus grand défi physique pour les athlètes musulmans qui doivent garder la forme et donner un bon rendement tout en s’abstenant de manger et surtout de boire.

Deux catégories de sportifs

Selon mon expérience dans le sport, il y a deux catégories de personnes concernées : les sportifs occasionnels et les sportifs dédiés : Les athlètes, les professionnels et les adepte du sport pour le bien-être.

Si vous pratiquez le sport de façon ludique, je vous déconseille de faire du sport pendant Ramadan. 

Si vous voulez commencer à faire du sport , Ramadan n’est pas le mois pour idéal non plus, RVD après.

Si vous êtes athlète dédié, vous devez continuer vos entraînements avec Ramadan à condition d’être plus soucieux de votre corps plus que d’habitude. Le but est de maintenir la cadence. Dans ce cas aussi nous avons ceux qui peuvent se dépenser à fond malgré la faim et surtout la soif et les autres qui préfèrent attendre après la rupture pour pratiquer leur sport.

La pratique du sport à jeûne peut entrainer des risques

Le sport à jeun, est réservé au sportif très coriace, car il sollicite de l’entraînement et de la volonté. S’entraîner pendant le jeûne peut entraîner une grande dégradation des muscles ainsi qu’un risque des déchirures musculaires ou de perte de conscience. Si vous décidez qu’en même de vous entrainer pendant Ramadan, il faut limiter l’intensité et la durée de l’effort, ne pas dépasser une heure sauf si vous êtes un professionnel. Il faut alterner entre un renforcement musculaire de 45 minutes et un cardio moyen de la même durée. Le tout précédé d’un bon échauffement et clôturé par un étirement.

Choisir les bonnes horaires pour la pratique du sport

Au-delà de l’aspect religieux et spirituel l’idée même de ne pas boire ni manger en tant que sportif professionnel parait inimaginable. Pour les athlètes, le but est de délivrer la performance habituelle dans un corps spirituel puisque la combinaison d’un effort physique intense et l’impossibilité de consommer des liquides, rendent le risque de la déshydratation concrète et non négligeable. Il faut un suivi de proximité chez les athlètes car les impacts physiologiques existent bel et bien et ils sont inévitables. Ainsi il est possible de s’entraîner pendant le Ramadan si des dispositions spécifiques sont prises, comme modifier entièrement sa routine d’entraînement et corriger son régime alimentaire. De ce fait, les professionnels musulmans doivent périodiquement faire face à un défi qui dépasse le terrain de jeu, pour eux LA FOI EST UNE PRIORITÉ. la foi, dit-on, aurait le pouvoir de réduire l’anxiété et augmenter la confiance en soi.

Le meilleur moment pour s’entraîner est le soir, au moins deux heures (2h) après la rupture. Les températures sont agréables et permettent d’éviter une éventuelle déshydratation. Il est préférable de s’entraîner 3 à 4 fois par semaine et de se limiter à des mouvements simples avec des charges modérées ou un cardio moyen. 

Pour concilier Sport et Ramadan il faut être à la fois être un sportif dédié et un croyant soucieux du cinquième pilier de l’islam.  Le jeûne intermittent quant à lui est un autre moyen efficace d’atteindre ses objectifs diététiques.

Pour beaucoup le sport est avant tout une pratique récréative, puis une évasion hebdomadaire, voire un mode de vie sain. La religion est un style de vie culturel et social très déterminant dans certaines parties du monde. Le Ramadan étant saisonnier, il faut essayer de maintenir la forme et le niveau tout en sachant que le jeune est très bénéfique pour le corps, l’esprit et la foi.

Je m’appelle Aziz Alhousseini, j’ai 45 ans et je pratique une activité sportive régulière depuis l’âge de 5 ans. La Natation depuis l’âge de 5 ans, le Teakwondo à 9 ans, j’ai découvert la salle de sport à 15 ans ; et Moniteur de Teakwondo à l’âge de 18 ans. Depuis 2005 je me suis spécialisé dans le fitness : comment faire du sport pour rester en forme ou perdre du poids. J’ai passé 20 ans au BADIS Club hôtel Terminus et 5 ans au Zénith Fitness Club toujours au Terminus à Niamey/Niger. Pour les intimes je suis Maître Aziz. Retrouvez moi dans la rubrique Conseils sport et nutrition pour prendre soin de vous et maintenir une bonne forme.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ofemmagazine

GRATUIT
VOIR