Découverte

“Foyandi” ou Rencontre, une pratique commune au Niger

Par  | 

Le ‘‘foyandi’’  est une rencontre au cours de laquelle des amis, des collègues ou des membres d’une même famille ou communauté se retrouvent pour passer du temps ensemble, manger et papoter.  
La plupart du temps, dans les foyandis il y’a une tontine à prendre à tour de rôle par chaque membre. A la différence de la tontine traditionnelle, le Foyandi se passe généralement dans une ambiance conviviale et est exclusivement initié pour renforcer les liens.

Pratique très ancienne et faisant partie intégrante du quotidien des nigériennes; le « Foyandi » qui est programmé généralement chaque premier ou dernier dimanche du mois est avant tout une journée de retrouvaille, une occasion de partager un déjeuner ensemble, une manière de préserver et conserver les liens qui existent déjà entres les membres du foyandi.
Chaque mois un membre du foyandi reçoit les membres, et ceci se fait à tour de rôle.

Mme Mounkaila Fati, 41 ans, habitante du quartier Lazaret de Niamey fait partie d’un foyandi elle nous explique : « notre foyandi est un moyen pour nous de nous retrouver une fois par mois entres les sœurs et les cousines, ça nous permet de nourrir et de préserver le lien de parenté qu’il y’a entre nous. Mais surtout c’est une occasion en or pour que les unes puissent connaitre les maisons des autres, comme vous savez se déplacer à Niamey n’est pas faciles »

En dehors de cet aspect social, le foyandi a également un aspect financier.
En effet d’habitude c’est par tirage au sort un mois avant que le nom de la personne qui va accueillir le groupe sera connu; c’est elle qui est de tour et c’est elle qui recevra l’argent du foyandi.
Le jour-j, après les dégustations et les causeries l’argent du foyandi sera rassemblé et chaque membre a l’obligation de verser le montant fixé dans les termes du foyandi. Ce montant sera remis à la maitresse des lieux.
Cet argent sera utilisé par cette dernière soit pour changer les meubles de sa maison, lancer un petit commerce ou encore changer de garde-robe. Mme Hassana Karimou , âgée de 36 ans habitante du quartier Koubia de Niamey a récemment pris son argent du foyandi « cet argent m’a servi à payer des nouveaux tableaux de décoration pour mon salon mais aussi à changer quelques vaisselles qui sont trop vieilles. Pour moi c’est important parce que c’est difficile d’économiser de l’argent seule , alors qu’avec le foyandi c’est beaucoup plus facile ».

Lire aussi:

Pour rappel il existe tout un art autour de la mise en place d’un foyandi.
En réalité c’est quelques membres d’une famille qui se consultent et décident de mettre en place un foyandi avec un montant fixé, le nombre de personnes et les règles décrétées.  Après cette étape, elles informent les autres membres pour que ces dernières puissent se joindre à elles : «  c’est ma tante qui a eu l’idée de mettre en place un foyandi, quand elle a senti le besoin elle n’ a pas hésité à nous faire part du projet et nous avons accepté. Ensemble nous avons élaboré les règles et avons fait le tirage selon le nombre de participant. Ainsi donc bien avant de commencer chacun connait sa place et le mois dans lequel elle aura son argent de foyandi » nous explique Karima Mahaman , 29 ans habitant du quartier talladjé de Niamey.

Même si les foyandis sont très courant, il existe des personnes qui n’aiment pas en faire partie. Pour beaucoup les raisons évoquées sont que certaines personnes peuvent être membres de plusieurs Foyandi sachant qu’elles n’ont pas les moyens de verser la tontine. Ce qui selon eux loin de rassembler les membres, risque plutôt de créer la discorde dans le groupe. Pour d’autres réticentes c’est surtout parce qu’elles  préfèrent se reposer plutôt que d’aller à un foyandi chaque dernier ou premier week-end du mois.

Journaliste/communicante. Féministe/Activiste pour les droits des femmes et des jeunes filles. Je m’intéresse aux questions de genre et changement climatique. J’aime voyager à travers le monde. Je suis fascinée par la culture et la littérature africaine.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.